Brève chronologie de la Grande Charte Champenoise

 

 

1114 : écriture et promulgation de la Grande Charte Champenoise.

 

XIIe s. au XVIIIe siècle : conservation dans le chartrier de l'abbaye de Saint Pierre aux Monts, à Châlons.

 

XVIIIe siècle : disparition de la Grande Charte Champenoise.

 

1790 : non présente dans les archives de Saint Pierre aux Monts honteusement volées par la "Nation".

 

1836 : un érudit, champenois d'adoption, nommé Prosper Tarbé, l'achète chez un brocanteur de Reims.

 

1838 : Prosper Tarbé l'offre à sa belle-mère, Mme Margueret, née Clicquot.

 

1846 : Alexandre de Osiecki, dressant à titre bénévole l'inventaire des chartes de l'abbaye Saint Pierre de Châlons, décrit une copie de la Grande Charte Champenoise.

 

1871 : mort de Prosper Tarbé.

 

1891 : la fille de Prosper Tarbé donne à la ville de Reims une partie de la collection de manuscrits de son père.

 

1902 : la petite-fille de Prosper Tarbé donne à la même ville une autre partie de la même collection. La famille conserve toutefois plusieurs documents majeurs, dont la Grande Charte Champenoise et des lettres royales.

 

1909 : publication du catalogue des archives Tarbé données à Reims : plus de 4000 documents.

 

2007 environ : redécouverte des manuscrits conservés chez les descendants de Prosper Tarbé, parmi lesquels la Grande Charte Champenoise

 

2008-2014 : expertise par le Cabinet « Honoré d'Urfé », à Paris.

Analyses scientifiques (carbonne 14 etc.)

Présentation à des chercheurs.

Autorisation de publication sur le site TELMA (chartes françaises antérieures à 1121).

Publication d'un petit dossier.

Achat par un collectionneur.

Préparation de la donation à la France de la plus grande collection privée de documents médiévaux (dont la Grande Charte Champenoise).

 

2015-2016 : une fonctionnaire mal disposée profère insultes et menaces envers les acteurs de la future donation. Choqué par les extravagances de ce fonctionnaire, le propriétaire de la Grande Charte Champenoise maintient sa volonté de donner à la France la Grande Charte Champenoise, mais renonce à donner le reste de sa collection (qui est conservée à l'étranger).

 

15 Février 2016 : au nom du propriétaire collectionneur, le Cabinet « Honoré d'Urfé » fait remise de la Grande Charte Champenoise au Directeur des Archives de France.

 

en cours en 2016 : négociations menées par le collectionneur pour vendre l'ensemble de sa collection à un Etat étranger.

 

 

 

grande charte champenoise 1114

expert manuscrits parchemin Roch de Coligny